Les PME, cibles privilégiées du piratage informatique ?

pirater pme

A la tête de votre PME, l’attaque des hackers vous préoccupe de plus en plus.
C’est bien connu, organisées, ces escroqueries visent de plus en plus à pirater les PME.
En effet, ces entreprises disposent et bénéficient d’un certain nombre d’informations qui sont toutes plus ou moins monnayables. Les hackers s’en emparent et les mettent à disposition, moyennant finances, d’escrocs ou de fraudeurs.
Regardons à travers cette article comment anticiper cette menace.

Téléchargez le guide : Les best practices pour bien sécuriser vos données

1-Quelles sont les principales failles observées ?

Pour pirater une PME, les hackers s’appuient sur différentes failles humaines et techniques pour accéder à des informations monnayables, ou pour encore mettre à mal l’intégrité du système d’information.

Le comportement des employés, première faille possible

La faille la plus subtile et la plus courante pour pirater une PME est de pouvoir s’appuyer sur les mauvaises habitudes des employés. Un salarié clique sur un exécutable sans se poser de question, ou transmet des informations sensibles sur Internet, et le tour est joué. En s’appuyant sur l’absence de vigilance des employés, les hackers peuvent s’introduire dans le système d’information de la PME et commencer à récupérer des informations sensibles qu’ils pourront ensuite monnayer.

Quelle technique utilisée pour le hacking ?

Les techniques des hackers pour pirater une PME s’articulent souvent autour d’un leurre ou cheval de Troie, en incitant les employés à commettre l’irréparable : cliquer sur un exécutable. Ce dernier permettra ainsi d’installer des programmes malveillants qui viseront à surveiller et dérober les informations qui transitent sur l’ordinateur de l’employé concerné.
L’autre technique vise à contourner la sécurité via les failles de sécurité de certaines versions de systèmes d’exploitation, ou en jouant sur la désactivation ou la vétusté d’un antivirus ou d’un pare-feu.

Le rôle du management dans la lutte contre les failles

Pour diminuer le risque, le management peut mettre en place quelques techniques de prévention. De plus, il existe des formations afin de prémunir les salariés de devenir une sorte de point de passage pour permettre aux hackers de pirater leur PME. Le management peut également s’appuyer sur les services informatiques. Il s’agit de mettre en place une politique de mise à jour et empêcher les employés d’utiliser leur clé USB sur leur poste de travail, en désactivant les ports.

pirater pme - anticiper les menaces

2- Comment les PME peuvent-elles anticiper la menace ?

Afin de limiter les risques de hacking et les pertes d’informations, de nombreuses PME ont mis en place des politiques de sécurité strictes et interdits l’usage de certaines applications ou de certains périphériques afin de limiter l’intrusion de malwares.

La prise de conscience

Il est important de sensibiliser les salariés sur les risques de se faire pirater les données de leur PME. Par le biais de communications internes, de formations voire de séminaires, l’entreprise peut informer son personnel des risques encourus. Par exemple, un email dont la source est inconnue et dont le contenu apparaît comme suspect.

Faire appel à un professionnel

Pour empêcher les hackers de pirater la PME, de plus en plus de dirigeants se tournent vers des professionnels pour sécuriser leur système d’information. Mais aussi pour s’assurer que les données soient en lieu sûr. De nombreuses sociétés font également confiance à des hébergeurs de type Cloud afin d’héberger une partie du système d’informations au sein d’une société externe.
Ces sociétés sont capables de mettre en place des règles de sécurité strictes et d’assurer la mise à jour du socle technique de manière proactive pour corriger des failles de sécurité. Nous vous invitons à consulter l’article PME: ce printemps, externalisez vos données avec KissLabs à ce sujet.

pirater pme - faire appel à un professionnel

3- Pour conclure…

Si votre PME possède moins de moyens qu’un grand groupe pour se défendre contre d’éventuelles attaques de hackers, il est possible de limiter le risque. La plupart des PME ont déjà entamé quelques aménagements techniques et fonctionnels pour contrer les actes malveillants et protéger leur propriété intellectuelle. La cybersécurité pour les PME, un enjeu de taille pour 2018 vous donne quelques astuces.
Par ailleurs, nous vous proposons un guide : les best practices pour sécuriser vos données, qui vous accompagner dans votre démarche.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *